Cagnottes en ligne : pas de pot pour les leaders du secteur

3 novembre 2021
Les cagnottes mobiles Lydia et leurs concurrents Paypal et Leetchi

C’est une habitude désormais bien ancrée : dès qu’il est question d’un cadeau commun pour un anniversaire ou un pot de départ (ou le financement d’une cause plus ou moins noble), l’option de la cagnotte en ligne s’impose comme une évidence. Un phénomène répandu depuis plusieurs années qui a vu émerger des acteurs incontournables comme Paypal ou Leetchi. Mais le monde des cagnottes en ligne a connu de récents bouleversements et 2022 pourrait bien rebattre les cartes. État des lieux.

Pour Paypal, la cagnotte ne paie pas

Historiquement connu pour ses services de paiement en ligne, le géant américain lançait en 2017 sur le marché français sa cagnotte 100% gratuite, provoquant légitimement l’émoi de la concurrence. Une société américaine mondialement connue, des cagnottes totalement gratuites : l’entreprise avait tout pour s’imposer durablement comme le leader mondial du secteur. 4 ans plus tard, Paypal annonce à ses utilisateurs qu’elle abandonne cette activité à partir du 8 novembre 2021 alors qu’on ne peut déjà plus créer de cagnotte depuis le 30 septembre.

Raison officielle : l’entreprise a observé « la façon dont [les] consommateurs ont utilisé la plateforme PayPal pendant la pandémie » et a « identifié une opportunité de faire évoluer cette offre ». Elle prévoit même « d’introduire dans les mois à venir de nouvelles possibilités pour [ses] clients de collecter de l’argent ». Bref, la firme américaine n’exclut pas totalement de refaire des cagnottes dans le futur même si la réglementation très stricte dans le domaine et les résultats en deçà des attentes ont probablement persuadé Paypal de se recentrer sur des activités plus rentables.

Leetchi cherche un repreneur

Cas un peu différent pour Leetchi. La fintech française continue de faire des cagnottes mais Le Crédit Mutuel Arkéa,  qui avait acquis Leetchi et le Prestataire de Service de Paiement Mangopay – dont Leetchi est Agent – en 2015, chercherait maintenant à s’en séparer au plus vite. 

En cause, une situation financière délicate depuis 2017 qui a poussé la direction à statuer sur son avenir lors d’une assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue au printemps dernier. Mandatée par Le Crédit Mutuel Arkéa, Deutsche Bank est semble-t-il toujours à la recherche d’un repreneur pour le site de cagnottes alors que 2022 approche.

Cagnotte.me (re)devient Lydia 

Clap de fin pour Cagnotte.me, le site internet de cagnottes en ligne lancé par Lydia en 2015. Mais à la différence des  deux concurrents précédemment cités, cette décision est principalement motivée par la volonté de nous recentrer sur les cagnottes en ligne de l’application, convaincus que le futur des cagnottes sera mobile ou ne sera pas. Une position confortée par les nombreuses études sur le sujet, dont celle de Médiamétrie parue en décembre 2020 qui confirme la domination croissante du smartphone en tant que premier écran pour accéder à Internet en France.

Pour nous, c’est aussi une volonté de simplification de nos services qui profitera à tous nos utilisateurs. Plutôt que de faire cohabiter deux services de cagnottes en lignes aux conditions différentes, nous avons logiquement décidé de ne garder que la solution la plus adaptée à vos besoins mais aussi la plus avantageuse pour vous. Les cagnottes Lydia sont gratuites et sans commission, faciles à créer, simples à partager, totalement libres sur leur utilisation. On peut ainsi dépenser l’argent directement depuis la cagnotte, en magasin ou en ligne, sans avoir forcément à faire de virement bancaire au préalable. Ce qui fait une sacrée différence par rapport à la concurrence (tout du moins ce qu’il en reste) qui prélève des frais sur les sommes récoltées et qui obligent à utiliser l’argent chez des enseignes partenaires ou sous la forme d’une carte cadeau.

Très attractives niveau tarifs, elles sont surtout mobiles. D’un doigt, ou que l’on soit, on crée la cagnotte en 2 minutes et on la partage avec un simple lien par mail, message ou via les réseaux sociaux. Pour participer, c’est encore plus simple : pas besoin de télécharger l’app ou de créer un compte, il suffit de cliquer sur le lien et de donner la somme de son choix par virement bancaire ou en faisant un Lydia (si on a l’app). En s’adaptant aux nouveaux usages des Français, Lydia tire ainsi son épingle du jeu dans un secteur en plein bouleversement et offre probablement l’une des meilleures alternatives pour les cadeaux communs. Tout simplement.

Related Posts for WordPress Link

Related Posts for WordPress Link

Related Posts for WordPress Link