Lydia débarque dans Siri et iMessage

Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ? Et qu’importe l’interface, pourvu que votre paiement passe ? Pourquoi vous contraindre à vous adapter à Lydia, quand Lydia peut s’adapter à vous ? En somme, pourquoi ne pas prolonger l’expérience Lydia par d’autres moyens que ceux actuellement offerts par notre propre application ? Autant de questions que nous nous sommes posées. Nous en avons conclu que la meilleure application de paiement, c’est encore celle qui se remarque le moins, celle qui demande le moins d’efforts, le moins d’adaptation. Vous payez, l’application fait le reste, et puis voilà, et puis c’est tout.

Extension du domaine de Lydia

Nous avons donc remis le métier sur l’ouvrage, avec comme ambition un peu masochiste de rendre facultatif le passage par notre application. Pour y parvenir, il nous a fallu intégrer Lydia dans les services que vous utilisez déjà au quotidien. En cela, nous avons bien été aidés par iOS 10, puisque avec la dernière monture du système d’exploitation d’Apple, Lydia a pu s’inviter dans Siri et iMessage. Résultat des courses : après avoir mis à jour notre application pour iPhone, vous pourrez demander de l’argent à vos amis et à vos proches, à la seule force de votre voix, ou par le biais d’un simple message.

Demander un remboursement avec iMessage

Nous présentons d’avance nos excuses au syndicat national des procrastinateurs, car nous avons une mauvaise nouvelle pour les adeptes du report au lendemain : désormais, les demandes de remboursements peuvent être envoyées directement dans iMessage. Lorsque vous envoyez une demande de remboursement à un ami qui traîne les pieds pour vous régler, ce dernier peut vous rembourser depuis iMessage — même s’il n’a pas encore installé l’application Lydia. Plus d’effort à faire, plus d’excuse.

Demander de l’argent avec Siri

Contrairement aux interfaces, avec lesquelles il peut-être difficile de se familiariser, la voix est un outil plutôt facile d’accès. Comme nous cherchons sans cesse à simplifier l’envoi d’argent, inutile de vous dire que nous avons sauté sur l’occasion de rendre Lydia compatible avec Siri, c’est-à-dire avec votre voix, ni plus ni moins.

Configurer Siri

Pour que Siri nous prête son oreille, il faut d’abord que vous fassiez un tour dans les réglages de votre iPhone (Réglages > Siri > Apps prises en charge), afin de dire amen à Lydia.

Selon le montant que vous cherchez à envoyer, Siri pourra se montrer dur de la feuille, nous vous conseillons donc de bien choisir vos mots.

Demander plus de 10 € avec Siri

Siri est très à l’aise dès que les montants en jeu dépassent dix euros. Si vous formulez votre demande de manière structurée, vous devriez parvenir à vous faire entendre à tous les coups :

  • Demande treize euros à Céline Bérange pour le taxi.

Demander moins de 10 € avec Siri

Lorsque les montants sont inférieurs à dix euros, Siri s’emmêle parfois les pinceaux et tente d’envoyer un message au lieu de demander de l’argent. Pour que Siri percute, nous vous conseillons de lui mâcher le travail :

  • Demande un paiement de trois euros à Aurélien Porte avec l’application Lydia.

Envoyer de l’argent avec Siri

Au même titre que pour les demandes de remboursement, la sensibilité de Siri change au-delà de 10 € envoyés. Nos recommendations restent donc les mêmes.

  • Envoie vingt euros à Aurélien Porte pour les pizzas.
  • Envoie un paiement de trois euros à Céline Bérange avec l’application Lydia.

Sécurité des transactions

En bonne voix de la sagesse, Siri veille au grain. À chaque fois que vous lui demanderez d’envoyer de l’argent à l’un de vos contacts, Siri vous demandera en retour de saisir votre code de sécurité dans l’application Lydia. Vos transactions sont ainsi sécurisées, comme si vous les déclenchiez directement depuis notre application.

Télécharger la mise à jour

Faites un saut dans l’App Store pour mettre à jour votre application dès maintenant.

Lydia lève 7 millions d’euros supplémentaires

En juillet 2013, nous lancions Lydia publiquement.
La vision était déjà là : rendre parfaitement fluide la manière dont nous accédons à notre argent et dont nous en disposons, grâce à la technologie mobile.
Tout le reste s’est construit, jour après jour, grâce une équipe volontaire, mais surtout grâce à la confiance de nos utilisateurs et de nos investisseurs.

Nous avions déjà la chance, depuis l’été 2014, de pouvoir compter sur des investisseurs solides et fins connaisseurs du sujet (XAnge, Duval Fintech et Belcube, sans oublier les business angels qui ont cru dans le projet avant même son lancement, en 2013).

A l’occasion de cette nouvelle levée de fonds, la plus importante du secteur en France, deux nouveaux actionnaires français viennent renforcer ce groupe incroyable et nous donner encore plus de moyens. Le nouveau fonds spécialisé dans les fintech, New Alpha AM et la banque d’investissement et de gestion de capitaux Oddo et Cie, qui connait un succès exceptionnel en Allemagne.

Voici ce qui les a séduit.

500 000 utilisateurs en 3 ans

Aujourd’hui, un demi-million français, dont 80% ont entre 18 et 35 ans, ont changé leur manière d’échanger de l’argent, avec Lydia. La progression n’a pas été linéaire, tout s’est accéléré en 2016. L’effet boule de neige (ou l’effet réseau comme on l’appelle dans le jargon) est désormais en action : 200 000 utilisateurs pour les 30 premiers mois de l’histoire,  300 000 supplémentaires au cours des 9 suivants, dont près de 50 000 pour ce seul mois de septembre. 1500 nouveaux utilisateurs, chaque jour ! Et les transactions suivent.

Une capacité d’innovation internationalement reconnue

En trois ans, Lydia s'est imposé comme un acteur reconnu de l'innovation en matière de paiements, sur la scène mondiale. En avril 2015, Lydia était la première application de paiement entre personnes disponible sur AppleWatch. En avril 2016, Lydia a lancé le premier bot de paiement pour Slack. Il y a trois semaines, Lydia lançait une carte MasterCard entièrement pilotée depuis le mobile, intégrant des transferts d’argent instantanés.

Ce qui paraissait inatteignable hier semble désormais trop timide. Plus que jamais, nous allons donc investir dans les hommes. Car concevoir et réaliser les meilleurs outils de paiement au monde, répondre efficacement et rapidement à vos questions quand vous en avez, convaincre tous les autres qu’il est temps de changer est et restera, avant tout, une histoire humaine


Une ambition européenne

L’Angleterre est le pays européen qui concentre le plus grand nombre de fintech et plus de la moitié des investissements du secteur, en Europe. C’est clairement le marché le plus compétitif. Ajoutez à cela une monnaie différente et le vote sur le Brexit ! Mais vous commencez à le savoir, ce genre de défis a tendance à nous galvaniser, plus qu’à nous effrayer. Notre conquête de l'Europe commencera par là.  
Pour se mettre dans le bain, on a d’abord fait de l’anglais la langue officielle à l’intérieur de l’entreprise, puis on a recruté des citoyens de Sa Majesté et enfin on s’est attaqué aux aspects produits. Cela n’a pas été de tout repos, mais les tests sont désormais finis et les premiers paiements Lydia sur le sol britannique, en livres sterling, auront lieu très prochainement.

Ce n’est (encore) que le début.

A très vite,

Cyril Chiche


Lydia lance une carte



C’est une grande nouvelle. Probablement l’annonce la plus importante depuis le lancement de l’application, en juillet 2013. Lydia lance une carte MasterCard internationale connectée à votre mobile

Nous sommes particulièrement sensibles aux milliers de commentaires positifs que nos utilisateurs écrivent à propos de l’application, et du service client, depuis trois ans. C’est notre plus belle récompense et un puissant moteur. Il y a néanmoins une remarque qui revient régulièrement : « Pourquoi ne puis-je pas utiliser Lydia chez tous les commerçants ? » C’est évidemment une immense preuve de confiance, mais aussi un défi qui a fini par nous obséder. 

La carte Lydia est notre réponse à ce défi. 

Pourquoi faire une carte plastique ? 

La première question de mon fils quand je lui ai annoncé que nous songions à faire une carte de paiement physique Lydia a été, comme souvent, directe : « Pourquoi vous voulez faire ça ? C'est un peu revenir en arrière, non ? »
Cette question allait revenir dans la bouche de nombreuses personnes au fil des mois. 

Voici la réponse brute : c’est le moyen le plus efficace de tenir l’une des promesses clés que nous avions faite à nos utilisateurs, rendre l’utilisation de Lydia véritablement universelle.

Trois options se présentaient à nous pour relever ce défi :
  • L’utopique : embaucher une armée de commerciaux, à travers le globe, pour faire évoluer, en moins de 24 mois les mentalités et les systèmes de caisse des commerçants de plus de 200 pays. Sans oublier les joies réglementaires qui vont avec un tel plan
  • La technoptimiste : intégrer une fonctionnalité de paiement NFC dans l’application en se disant que l’on pourrait bientôt payer sans contact partout. Tout le monde aimerait y croire, mais ce serait avoir une vue très restreinte de la notion d‘universalité
  • La pragmatique : lancer une carte MasterCard internationale, connectée au compte Lydia, grâce au mobile de l’utilisateur. Un réseau de 36 millions de points d’acceptation, dans 210 pays, quelle que soit la devise, dès le premier jour

Nous avons choisi la troisième option, d’abord pour des questions de temps, mais aussi parce qu’elle n’est absolument pas incompatible avec la seconde, au contraire même. 
Nous venions d’ouvrir la boîte de Pandore... 

Repenser la carte, en profondeur 

Il n’était pas question de faire une carte comme les autres, une carte de plus. 
Nous avons commencé par lister tous les désagréments que nous avions vécus avec notre carte bancaire. Nous voulions concevoir un produit qui nous ressemble, clair, ouvert sur le monde, et connecté. 

Les cartes bancaires sont contrôlées par des systèmes informatiques auxquels l’utilisateur et parfois même le conseiller n’a pas d’accès direct. La carte Lydia sera différente. Définir les plafonds, activer/désactiver les fonctionnalités (paiement en ligne, sans contact, à l’étranger), changer le code PIN ou même bloquer la carte, tout se fera depuis l’application Lydia, en un clic. Plus besoin de demander à son conseiller.

Il en va de même pour l’instantanéité, si chère aux utilisateurs de l’application. Avec la carte Lydia tout sera instantané, le changement des réglages bien évidemment, mais aussi les reçus de paiements sous forme de notification, et surtout l’argent. Envoyé une seconde plus tôt, vous pouvez le dépenser, avec votre carte, dans l’un des 36 millions de points d’acceptation du réseau MasterCard à travers le monde. 

Enfin, comme nous n’aimons pas les mauvaises surprises et que la carte Lydia est connectée au compte Lydia, impossible de passer en négatif et donc de voir apparaître des commissions d’intervention pour découvert. Idem pour le coût de la carte et de son fonctionnement. Le tarif est clair et tout est inclus, dans la mesure d’un usage raisonnable. 


Comment définir le prix de la carte et quoi mettre dedans ?

Voilà probablement un des sujets qui a le plus agité nos cerveaux. 

Nous voulions une carte accessible au plus grand nombre, sans compromis au niveau fonctionnel, avec un tarif unique et juste pour nos utilisateurs, mais aussi raisonnable pour Lydia et ses partenaires. 

Le résultat est là : 10€ pour obtenir la carte (fabrication et expédition), puis un forfait à 3,99€/mois, tout inclus. Pas de frais de retrait au distributeur, de rechargement ou de transactions à l’étranger. 

Pour assurer cet équilibre, nous avons mis en place dès le début un principe d’utilisation équitable (fair use), qui permet au plus grand nombre d’utiliser sa carte Lydia, au quotidien, sans se poser de questions. Pour ceux qui ont des usages spécifiques, une tarification au-delà du fair-use est prévue. 

Mais vous allez devenir une banque ?!

La réponse n’est pas simple, elle dépend grandement de ce que l’on entend par « une banque ». 

La réponse est clairement “non”. 
Une banque de détail gère, en interne, toute la chaine de l’argent : le dépôt, l’épargne, le crédit. Sa principale source de revenus est d’ailleurs la transformation de l’épargne en crédit. Ce n'est pas notre métier. 

Lydia est une entreprise technologique dont l’objectif est d’offrir à ses utilisateurs le meilleur moyen d’accéder à leur argent et d’en disposer le plus librement possible, dans le respect de la loi et de la réglementation française et européenne. 

Les banques sont nos partenaires et nous nous appuyons sur elles, ainsi que sur un ensemble de prestataires français de premier ordre, pour conserver, déplacer et garantir les fonds de nos utilisateurs. C’est une question réglementaire évidemment mais aussi un choix stratégique qui nous guide depuis le premier jour.

Soyez rassurés donc, nous resterons nous-mêmes. Fidèles à ces valeurs qui nous valent d'avoir, chaque jour un peu plus, votre confiance et celle de centaines de milliers de français. 

Cyril Chiche

P.-S. : La carte Lydia existe en bleu nuit ou en bleu boréal — Cliquez ici pour réserver la vôtre maintenant

What’s the most natural way to pay? Lydia for Slack


Someday, we’ll be able to send and request money to friends, just by speaking with them. It could look like this: 

John : “I’ve bought the concert tickets!”
Amy : “Cool! How much was it?”
John : “Just 20 € ”
Amy : “OK. Lydia, can you send John 20 €?”
John : “Just received it, thanks!”

It would be convenient wouldn’t it? Voice is so innate. What about chatting? Well, here it is:

The easiest payment in the world

As you know, our obsession at Lydia HQ is to make all your payments as easy as possible. We are convinced that everything would be simpler if we could exchange money without the burden of metal coins.

That’s why we created Lydia app, one of the first French mobile payment apps. That’s also why we launched the very first payment app for Apple Watch in the world. We want technology to blend in your environment, so that you can use Lydia as quickly and naturally as possible when you need to send or request money. We believe that technology must disappear to only be here when we need it, without disturbing whatever you are doing at the moment.

Today, we are making one more step towards this direction. We added some artificial intelligence into Lydia in order to create the very first payment bot for Slack, a professional messaging platform that enables coworkers to communicate easily, and which is very sucessful within companies.
Slack users can now exchange money with their colleagues just by chatting together. Exactly like in our example above. They just have to add Lydia’s bot in their conversation.




Lydia’s integration in Slack conversations is just the beginning. We will make it available for the main messaging platforms in the coming months. And who knows, maybe one day we will be able to go from written conversation to oral conversations, and allow you to exchange money just by speaking and without seeing any piece of technology.

Vous préférez le Français ? On a pensé à vous.

Quelle est la façon la plus naturelle de payer ? Lydia pour Slack


Un jour, nous pourrons nous rembourser entre amis, simplement en parlant. Ça pourrait ressembler à ça :

Romain : « Ça y est, j’ai acheté les places de concert ! »
Pauline : « Super, ça t’a coûté combien ? »
Romain : « C'était juste 20 € »
Pauline : « OK. Lydia, tu envoies 20 € à Romain stp ? »
Romain : « C’est reçu, merci ! »

Ce serait pratique, non ? La voix c'est si naturel. Et l'écrit alors ?! Et bien, voilà :

Le paiement le plus simple du monde

Vous le savez, notre obsession chez Lydia, c’est de simplifier vos échanges d’argent. Nous sommes persuadés que tout serait plus simple si nous pouvions échanger de l’argent sans s’encombrer de pièces de monnaies ou de billets. C’est dans cette optique que nous avons créé Lydia app, l’une des premières applications de paiement mobile en France. C’est aussi pour cela que nous étions les premiers au monde à lancer une application de paiement pour Apple Watch. Nous voulons nous fondre le plus possible dans votre environnement, pour que vous puissiez faire appel à Lydia aussi vite et naturellement que possible, quand vous avez besoin d’envoyer ou de demander de l’argent.
Nous pensons que la technologie doit s’effacer et être présente quand vous en avez besoin, sans perturber ce que vous êtes en train de faire. 

Aujourd’hui, nous venons de faire un nouveau pas dans cette direction. En ajoutant une dose d’intelligence artificielle à Lydia, nous avons créé la toute première application de paiement pour Slack, une plate-forme de messagerie professionnelle qui permet aux employés de communiquer facilement, et qui rencontre un succès fulgurant dans les entreprises. Maintenant, les utilisateurs de Slack peuvent échanger de l’argent avec leurs collègues juste en discutant ensemble. Exactement comme dans notre exemple ci-dessus. Il leur suffit d’inviter le robot Lydia dans leurs conversations.




L’intégration de Lydia dans les conversations Slack n’est qu’un début. Nous prévoyons de la rendre disponible sur les principales applications de messageries dans les mois qui viennent. Et qui sait, peut-être qu’un jour, nous pourrons passer des discussions écrites, aux discussions parlées, et vous permettre d’échanger de l’argent sans voir la moindre technologie, juste en parlant.

You'd rather read this amazing news in English? Here you are.


Nouveau : étudiants, retrouvez vos tickets de soirées directement dans l'application

Nous avons mis à jour les applications Lydia pour iPhone et Android. Plutôt que de vous lister les nouveautés, nous avons demandé à Henri Locqueville, Trésorier du BDE de l'ESCP Europe, qui l'a testée en avant première, de vous décrire son expérience. 

Voici son témoignage :

"Je suis étudiant à ESCP-Europe et Lydia est devenue très rapidement une appli dont je ne peux plus me passer. Faire un virement bancaire à mon coloc pour la motte de beurre qu’il a achetée = 5 min (si j’ai déjà son RIB) ; lui faire un Lydia = 15 secondes (et seulement avec son numéro de téléphone). 
Sachant que j’ai 3 colocs, l’arbitrage est rapide entre l’appli de ma banque et Lydia.

Mais Lydia c'est plus que ça.

Lydia c’est aussi un outil d’encaissement pour les pros qui permet de réaliser des transactions rapides et sécurisées avec un QR code et un système de billetterie en ligne. Le tout accompagné d’une console de suivi de son activité, avec un historique des transactions et des listings détaillés de participants.

Cette année, je suis trésorier du BDE de mon école et un des enjeux est d’avoir un moyen sécurisé d’identifier les étudiants à l’entrée d’une soirée. Le QR code du ticket Lydia y répond parfaitement. Jusqu’à maintenant il était envoyé par email avec la confirmation de paiement. Il faut télécharger le PDF et l’imprimer. Mais avec tous ces emails, les étudiants ont une fâcheuse tendance à perdre leurs tickets dans les méandres de leur boîte mail de l’école. 
Avec cette mise à jour, le ticket est directement accessible dans l’appli : plus de perte possible, et toujours plus de fonctionnalités directement intégrées dans l’appli.

L’autre enjeu pour mon asso est de créer une communauté d’étudiants autour de Lydia pour remplacer les paiements en espèces par Lydia, dans les soirées. C’est plus pratique pour le suivi des transactions et ça diminue le risque liés aux espèces. Créer une communauté nécessite de supprimer les barrières qui freinent le téléchargement de l’appli. Avec la nouvelle mise à jour, les étudiants peuvent flasher leur carte bancaire pour gagner du temps lors de l’inscription. Tout le monde peut s’y mettre en quelques secondes !

Lydia a toujours été à l’écoute des besoins de leurs clients. Ainsi en plus d’être le moyen le plus rapide de réaliser une transaction, Lydia est l’entreprise la plus rapide dans l’innovation et pour l’adaptation de ses solutions au plus près des exigences des clients."

Vous aussi, vous voulez tester les futures versions de Lydia en avant première ? Postulez sur iosupdate@lydia-app.com ou sur Twitter.

A bientôt !

Stagiaires : on vous aime !

Aujourd’hui, il y a trois stagiaires dans l’équipe de Lydia et, au total, 17 étudiants ont fait un stage chez Lydia. Certains et certaines d’entre eux ont été des pépites qui ont changé la trajectoire de l’entreprise, et nous ne serions pas ce que nous sommes devenus sans eux.

Ça ressemble à quoi les photocopies chez Lydia ?

Nous n’avons pas de photocopieuse, du coup ça pourrait ressembler à une bonne nouvelle.  Un petit café de temps en temps, quelques prises de notes en réunion et hop. Dans les faits c’est tout sauf une planque.

Nous avons tous été stagiaires et nous n’avons gardé en mémoire que les stages où l’on a pu se donner à fond, grandir mais aussi apporter de la valeur à l’entreprise et être reconnu pour ça.

Des débuts difficiles

Les premières expériences n’étaient pas satisfaisantes, ni pour les stagiaires, ni pour l’entreprise. La raison est simple : notre cible n’était pas encore clairement définie et l’équipe n’était pas encore assez structurée. Résultat, les premiers stagiaires n’étaient pas toujours bien encadrés, bien guidés et les résultats étaient décevants. Nous avions donc décidé d’arrêter quand... nous sommes tombés sur une pépite. 

Une tornade a ouvert la voix aux talents

Elle s’appelle Ségolène. C’était une utilisatrice de Lydia, étudiante à Dauphine. Nous l’avons rencontrée quand nous avons commencé à travailler avec le campus. Quand elle a rejoint l’équipe comme stagiaire, c’est une tornade qui a débarqué dans nos petits locaux de startup du Sentier. Elle nous a surpris. Elle nous a montré que la valeur n’attend pas le nombre des années et, en 6 mois, elle nous a aidé à décrocher les premiers beaux contrats étudiants de Lydia. C’est grâce à elle qu’aujourd’hui les dauphinois utilisent autant Lydia.

Elle nous a fait changer pour toujours. Nous avons donc décidé de rechercher d’autres stagiaires directement parmi nos plus gros utilisateurs. Et c’est comme ça que nous avons rencontré Paul, Marie, Elsa, Yves, Adrien... Tous nous ont aidé à transformer l’entreprise à leur façon, à bouger les lignes, et à faire de Lydia le leader du paiement mobile chez les 18-30 ans. D’autres super héros, alternants, contribuent aussi chaque jour à l’aventure : Romain et Lilas.

Un impact significatif

Chaque stagiaire qui nous rejoint a une tâche importante à réaliser, une responsabilité réelle dans la généralisation de Lydia auprès des campus étudiants, dans le fait de faire de Lydia le moyen de paiement de la génération millenials. Nous allons conquérir l’Everest et chaque membre de l’équipée est indispensable à la réussite globale, sur la montagne le statut ne compte pas, les joies fulgurantes et les douleurs sont les mêmes pour tous. Bienvenue dans le monde réel.

Nous demandons beaucoup mais nous donnons beaucoup. Nous ne prenons que quelques stagiaires (trois personnes sur une équipe de vingt et un), nous leur donnons accès à tout, nous consacrons le temps nécessaire à leur montée en compétences et en autonomie pour que leur passage chez Lydia soit leur meilleur souvenir de stage, pour toute la vie.

Évidemment, nous avons une petite idée derrière la tête : essaimer des ambassadeurs magnifiques et recruter les meilleurs. Ça ne marche pas à tous les coups, certains aspirent à d’autres idéaux, d’autres n’ont pas fini leur cursus, mais c’est comme ça que Chloé, qui avait rejoint Lydia comme stagiaire l’an dernier, a pris la tête de l’équipe Campus, en janvier !

Quel que soit le chemin choisi, nous ne pouvons que vous remercier pour tout ce que vous nous apportez. Continuez à être idéalistes, irrévérencieux, volontaires. On vous aime.


PS : Nous ne recrutons plus de stagiaires dans l’immédiat. Si l’aventure vous tente, d’autres postes sont ouverts. Nous aurons de nouvelles places de stagiaires dans quelques mois.


Le paiement mobile fait son entrée dans les réunions Tupperware

Chez Lydia, nous avons un objectif : vous permettre de tout payer avec votre mobile, en toutes situations. Que ce soit pour vous rembourser entre amis, ou pour régler des professionnels. Et tout particulièrement les professionnels qui ne peuvent pas encore accepter la carte, vous contraignant malgré eux à aller au distributeur ou à chercher votre chéquier pour les régler.

Nous sommes donc très fiers de vous annoncer aujourd’hui que nous faisons un pas de plus dans cette direction : nous travaillons maintenant en partenariat avec Tupperware pour les aider à introduire le paiement mobile dans les réunions à domicile, et y simplifier les paiements.

Tupperware et le paiement mobile ? Quel rapport ?

Saviez-vous que les fameuses boites en plastique de Tupperware sont arrivées en France presque en même temps que la carte bancaire, il y a 55 ans ? Et depuis, les chèques et les espèces sont toujours les deux moyens de paiement les plus utilisés pendant les réunions. Pourtant, ce n’est pratique ni pour les Animateur(trice)s, qui sont obligé(e)s de comptabiliser et déposer des milliers de chèques à la banque tous les jours, ni pour les client)s, qui ont exprimé le souhait de pouvoir payer par carte. Mais, il n’existait pas, jusqu’à maintenant, de moyen assez simple et économique pour les Animateur(trice)s d’accepter les paiements par carte.

Tupperware a donc fait appel à Lydia pour résoudre cette situation. En combinant nos expertises respectives, nous travaillons ensemble à simplifier la vie des client(e)s et des Animateur(trice)s, en leur proposant une alternative simple et efficace aux chèques.

Accepter la carte bancaire en quelques secondes

Avec Lydia, les Animateur(trice)s peuvent maintenant accepter les paiements par carte de leurs client(e)s très simplement. Chacun n’a besoin que de son smartphone pour régler ou encaisser : aucun autre matériel n’est nécessaire. L’ensemble du paiement se fait en quelques secondes, et le montant est directement viré sur le compte bancaire du professionnel. Tout le monde gagne du temps : l’encaissement est plus simple pour les vendeurs et vendeuses, le paiement est vérifié immédiatement, et les commandes sont du coup envoyées plus rapidement aux client(e)s. Plus de risque de faux billets ou de chèques en bois.

Le succès du paiement mobile dans les réunions à domicile

Plus de 25 000 client(e)s Tupperware ont ainsi déjà utilisé Lydia pour régler leurs achats, et nous prévoyons que plus de 100 000 client(e)s régleront avec notre solution de paiement mobile dans les prochains mois. Cette association avec le numéro un de la vente à domicile, est la preuve que, lorsqu’il apporte une réponse concrète à une réelle problématique, les Français sont prêts à adopter le paiement mobile.

Enfin, nous avons aussi noué un partenariat avec la FVD (Fédération de la Vente Directe) qui nous permet d’accélérer l’adoption du paiement mobile par toutes les grandes enseignes de vente à domicile. Grâce à Lydia, cette industrie qui, il y a encore quelques mois ne pouvait pas se passer des espèces et des chèques, a maintenant pris la direction du cashless.


Plus simple. Pour tous.

Vous avez compris avant tout le monde que Lydia est l’application idéale pour simplifier les petits remboursements. Mais tous vos amis n’ont pas encore suivi votre exemple, et vous vous retrouvez encore à devoir chercher le distributeur le plus proche, collectionner des RIB ou pire, déposer des chèques à la banque…
Pour vous, tout ça n’est désormais plus qu’un mauvais souvenir !

Lydia pour tous

Vous pouvez maintenant utiliser Lydia avec tous vos amis, même ceux qui n’ont pas l’application.
  • Pour faire un virement à quelqu'un, tapez le montant, choisissez le contact dans votre répertoire, et sélectionnez "Régler”. Si le destinataire n’utilise pas encore Lydia, il recevra simplement un sms ou un e-mail pour saisir le RIB sur lequel virer l'argent.


  • Pour demander de l'argent à quelqu'un c'est pareil : vous tapez le montant, choisissez le contact dans votre répertoire et vous sélectionnez "Demander". Il recevra un lien pour taper directement son numéro de carte bancaire. Le montant sera instantanément crédité sur votre compte Lydia.


Pour vos amis, c’est un peu plus pratique. Pour vous, ça signe la fin des chèques !

Lydia plus simple

Si vos amis utilisent aussi Lydia, vous allez profiter de remboursements encore plus simples et plus fluides.

A partir d’aujourd’hui, vous n’avez plus besoin de sortir votre téléphone de la poche pour accepter les Lydia que vous font vos ami(e)s. Ils sont automatiquement crédités sur votre compte ! De la même façon, quand vous envoyez de l’argent à un ami, vous n’avez plus à vous demander s’il l'a accepté : il est automatiquement crédité sur son compte.



Et pour finir, nous avons enrichi votre historique pour vous permettre de voir rapidement tout ce qui fait varier votre solde Lydia : remboursements entre amis, paiements chez un pro, programme de fidélité, retrait d’une Cagnotte sur votre compte Lydia, gain de 1€ en parrainant un ami...
Voilà ce que vous verrez maintenant :


En 2016, vous allez aimer vous rembourser !

Mise à jour Lydia pour iPhone 5.8

"L'autre jour, j'ai fait un Lydia de 50€ à mon beau frère pour lui rembourser ma place de rugby. Le match de l'année : Stade Toulousain Toulon.

Il avait déjà tout payé pour les fêtes de Noël : vin, foie gras, et autres petites dépenses pour la semaine en famille. 

Il est très généreux mon beauf. Des fois je voudrais vraiment payer l'essence ou le demi, mais j'ai jamais de cash sur moi. Alors maintenant, je lui fais des Lydia. 

Je l'ai converti à l'application il y a 1 an. Mais il n'est pas très smartphone. Il a un And****. Il met toujours une plombe à accepter mes Lydia. Du coup je passe mon temps à rafraîchir l'historique pour être sûr qu'il les a bien acceptés. Après j'oublie, et j'ai un doute. Ça me gêne. Il les avait acceptés ou pas les 25€ pour le gros morceau de Tomme de Savoie de cet été ? 

Je suis beta testeur pour Lydia. J'essaye les nouvelles fonctionnalités en avant première. Et cette fois, pour le rugby, ça ne s'est pas passé comme ça. Je lui ai fait un Lydia et il l'a reçu instantanément. Il n'a pas eu besoin de sortir son téléphone pour l'accepter. Il n'a pas pu le refuser. L'argent a été crédité automatiquement sur son compte Lydia. Plus besoin d'attendre la confirmation. Je passe à autre chose. Top !

J’adore Lydia. Je voudrais l'utiliser tout le temps. Pour payer en magasin, sur  Internet, n'importe qui. Le truc c'est qu'il faut que tout le monde ait l'application. Mais il y a ceux qui ne peuvent pas, car ils ont un WP qui "représente tout de même 10% du marché", ceux qui n'ont plus de place et qui doivent "supprimer des photos", ceux qui ont oublié leur mot de passe. Les pires sont ceux qui ne veulent pas et qui préfèrent un chèque ou un virement... Avec cette nouvelle mise à jour, l'application prend une nouvelle dimension : je peux faire des Lydia à ceux qui n'ont pas l'application. Dans ce cas ils reçoivent un SMS qui leur demande leur RIB sur lequel verser l'argent. Pour eux, c'est simple, et moi, je n'ai rien à faire. À l'inverse, si je leur demande de l'argent avec Lydia, ils peuvent me rembourser en tapant leurs numéros de carte sur une page web sécurisée.

J'ai vu aussi que je pouvais voir mes parrainages dans le nouvel historique et qu'il y avait des raccourcis avec le 3D Touch. Mais je n'ai pas le dernier modèle de la Pomme. J'attends le 7."

Antoine, co-fondateur et utilisateur de Lydia

Ça vous dirait d’écrire la prochaine mise à jour ? Postulez sur iosupdate@lydia-app.com ou sur Twitter.

Vous serez BETA testeur, avant tout le monde, de la prochaine version de l'app et devrez illustrer les nouveautés avec votre vécu. #carteblanche

--- --- ---

Et voici le détail pour les plus curieux

  • Nous avons redesigné l'historique et les reçus pour que vous retrouviez facilement tous les mouvements de votre solde Lydia : les transactions, les remboursements, les récompenses, les virements d'une cagnotte vers le compte Lydia. 
  • La section "En cours" fait peau neuve pour gagner en lisibilité et en efficacité, et permet de relancer vos amis qui n'auraient pas encore répondu à votre demande. 
  • Lydia était disponible sur la Watch dès sa sortie, et l'appli est maintenant compatible avec la nouvelle version du système d'exploitation (WatchOS 2) pour permettre aux utilisateurs de régler une demande en un clic.
  • Le 3D Touch (disponible sur iPhone 6S) vous permet de virer votre solde Lydia vers votre compte bancaire, de partager de l'application à un ami, et d'envoyer 1€ pour gagner une recrue. Tout cela en un clic.